Follow:
Lecture

J’ai craqué pour une BD, Communardes! de Wilfrid Lupano

J’ai beau vivre avec un geek accro aux comics, je dois avouer que je n’ai jamais été une grande fan des bandes dessinées, même pendant mon enfance. Comme tout le monde je pense, je suis passée par une petite phase Tintin et Astérix mais ça s’arrête là je crois. C’est donc contre toute attente, lors d’un passage à la bibliothèque municipale de notre quartier, que je suis tombée sous le charme d’une BD! Il s’agit d’une trilogie qui s’appelle Communardes! et qui est écrit par Wilfrid Lupano.

Communardes! nous raconte l’insurrection parisienne de 1871 et plus particulièrement l’implication des femmes, dans la Commune donc, comme le titre nous l’indique! Chacun des 3 albums est indépendant des autres et relate un parcours individuel, qu’il s’agisse de personnages inventés ou de personnages historiques ayant existé.

J’ai personnellement été totalement transportée par ces récits, aussi bien grâce à la plume de Lupano qu’au dessin des artistes, différents sur chaque album. Et puis bien entendu, des récits féminins et féministes, relatants un tel évènement historique ayant eu lieu à une telle époque, m’ont absolument passionnée. J’ai été chercher le 3ème album « Nous ne dirons rien de leurs femelles » avant-hier à la bibliothèque et je ne doute pas une seconde que je serais autant charmée que par les 2 précédents, dont voici d’ailleurs une petite présentation:

Communardes! Tome 1 | L’aristocrate fantôme – Auteurs : Wilfrid Lupano – Dessins & couleurs : Anthony Jean

Résumé: 1871. Élisabeth Dmitrieff, une belle jeune femme russe de tout juste vingt ans arrivée à Paris depuis une semaine à peine, devient la présidente du premier mouvement officiellement féministe d’Europe : l’Union des femmes pour la défense de Paris et l’aide aux blessés. Véritable passionaria socialiste et va-t-en-guerre, elle est envoyée par Karl Marx lui-même ! Sa beauté et sa verve, qui la distinguent des autres insurgées, d’origines plus populaires, suscitent l’intérêt des « hommes » jusqu’ici peu sensibles aux revendications des communardes. Ainsi, paradoxalement, l’une des premières grandes figures du combat pour le droit des femmes en France était… une aristocrate russe.

Communardes! Tome 2 | Les Elephants Rouges – Auteurs : Wilfrid Lupano – Dessins & couleurs : Lucy Mazel

Résumé: Hiver 1870. Prélude de la Commune. Alors que Paris, assiégée par l’armée prussienne, subit le froid et la famine, Victorine, onze ans, passe le plus clair de son temps à s’occuper de Castor et Pollux, les deux éléphants du Jardin des plantes. Cette passion pour les pachydermes a le don d’énerver sa mère, engagée dans le mouvement des femmes qui veulent s’impliquer dans la défense de la ville. Mais Victorine est bourrée d’imagination, et elle veut être à la hauteur des ambitions de sa mère. Nourrie par les exploits des célèbres éléphants d’Hannibal, elle élabore un plan pour libérer Paris. Un plan génial, démesuré, contre lequel Bismarck ne peut rien. Un plan de petite fille livrée à elle-même dans un monde d’adultes…


Voilà j’espère que cet article et mon avis sur ces albums vous aura intéressé, si vous avec des bandes dessinées ou comics à me conseiller n’hésitez pas je suis toute ouïe et puis surtout dites moi si vous aimez les BD et si oui, lesquelles sont vos préférées!

Follow

Share on
Previous Post Next Post

No Comments

Leave a Reply